BURKINA AZZA

2f8717_b412ff4e4a5142d1b26f983d374b012e (1)L’association Burkina Azza a été créée au Burkina Faso en 2008 puis en juin 2014 en France, l’association a pour but la création d’un centre artistique et culturel au Burkina Faso. Ce centre accueillera des expositions, une bibliothèque et donnera des formations musicales pour les enfants déscolarisés. Il pourra aussi recevoir les nombreux musiciens occidentaux qui viennent en nombre apprendre la percussion auprès de la troupe.

Burkina Azza signifie «Griot du Burkina » dans la langue Bobo. Ces artistes, tous issus de la région de Djibasso au nord-ouest du Burkina sont maintenant basés à Ouagadougou. Ils veulent partager leurs traditions et leur histoire tout en embrassant les influences de la musique d’Afrique moderne.

Les Griots du Burkina Azza utilisent des instruments venant de toute l’Afrique de l’ouest. Il ne s’agit pas seulement de percussions mais aussi d’instruments à vent et à cordes. Les Frères Koueta qui dirigent le groupe viennent d’une famille de balafonistes de père en fils depuis plusieurs générations. Ils proposent également des master-classes en Djembé.

Les participants aux ateliers et  le public occidental sont toujours extrêmement surpris par cette profusion de sons spécifiques à l’Afrique et par les instruments artisanaux qui ravissent les yeux et les oreilles. Enfin les costumes  ont une grande importance dans la tradition de l’ethnie Bwaba dont la compagnie est issue et dont elle perpétue les rituels.

Aujourd’hui après avoir joué surtout dans le cadre d’action de Solidarité, le groupe est sollicité par quelques festivals en France et les spectateurs et associations ayant déjà vu le groupe, poussent pour qu’un public plus large découvre Burkina Azza. Le spectacle riche et varié est ouvert à tous les publics, il entraîne le spectateur et l’emmène dans un voyage initiatique  des rues de Ouagadougou aux villages les plus reculés du Burkina Faso.

 

NOTRE OBJECTIF/ PROVOQUER UNE RENCONTRE

L’association a grandement développé la médiation scolaire, les artistes sont venus trois fois depuis avril 2013 avec à la clef, la rencontre d’environ 7000 enfants  allant de la maternelle au lycée. Des rencontres culturelles riches et diversifiées où les thèmes de l’éducation,  la musique,  la solidarité,   l’Afrique et de la Francophonie sont mis en avant. Sous forme d’ateliers de percussions, de contes, de conférences, les élèves découvrent ainsi le Burkina Faso et les instruments d’Afrique de l’ouest de façon ludique et interactive. Chacune des interventions se terminent par un mini spectacle d’une quinzaine de minutes (écoles primaires, collèges) soit par le spectacle du groupe ( Lycées ; Maisons Familiale Rurales).

 

Pour plus d’infos:

http://burkinaazza.wix.com/burkinaazza#!musique/c1dvf

 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :